DPE - Diagnostic de Performance Énergétique

Etiquette Diagnostic de Performance Energétique

DPE Villennes-sur-Seine²

Le DPE obligatoire en cas de vente ou de location.

Pourquoi doit on faire un DPE?

Afin de tenir les objectifs du plan climat signé par l'état français, ce dernier a rendu obligatoire la réalisation du Diagnostic de Performance Energétique pour la location ou la vente de tous logements. Le DPE est une information que le vendeur doit faire réaliser avant toute publication de publicité afin que l'éventuel acquéreur ai connaissance des besoins en énergie du logement. D'autre part, chaque rapport de DPE  doit être transmis à l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) par le technicien, afin d'établir les statistiques disponibles pour le grand public.

Qui doit faire un DPE?

Le Diagnostic de Performance Énergétique est  obligatoire pour tous les biens destinés à l'habitation à l'exception de ceux destinés à être occupés moins de 4 mois par an, les constructions provisoires (destinées à être demolies dans un délai maximum de 2 ans) , les monuments ou sites historiques classés, les batiments agricoles ou industriels faiblement chauffés. Il 's'agit certainement du diagnostics immobilier le plus courant lors de la vente ou la location d’un bien immobilier. D'autre part, tout comme la superficie loi Carrez ou Boutin, il doit être produit avant toute mise en publicité du bien.

Comment est calculé le DPE?

DPE maison individuelle

L’objectif du DPE est d'évaluer la consommation d'énergie et la quantité de gaz à effet de serre (GES) émise par le logement. Le rapport DPE restitue deux étiquettes. La première exprimée en kWhep/m².an (kiloWatt heure par mètre carré par an en énergie primaire)  en rapport avec la consommation d'énergie, et la seconde en Kg éq CO²/m².an (kilogramme équivalent carbone par mètre carré par an) correspondant aux émissions de gaz à effet de serre (GES). 

Il existe actuellement 2 méthodes définies par l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) pour les biens construits avant 1948, ou en copropriétés avec chauffage collectif sans comptage individuel, c'est la méthode dite "Factures" qui est appliquée. Pour les autres biens, la méthode 3CL (calcul de la consommation conventionnelle des logements) sera choisie. Le choix de la méthode est reglementé. Ce n'est pas le diagnostiqueur qui choisit. Courant 2021, une refonte de la réglementation imposera la même méthode pour tous les biens. 

Le diagnostiqueur certifié en charge de réaliser le DPE aura pour mission de préciser, entre autres, les principales caractéristiques du bien, les données retenues pour le calcul, une description des équipements de production d’eau chaude, de chauffage, des matériaux d'isolation, des ouvrants et des ponts thermiques. Pour cela il peut, le cas échéant, relever sur site les caractéristiques visibles sans démontage ni inspection destructive, ou se référer aux différentes factures que peut produire le propriétaire. Si des travaux d'isolation ou de remplacement des moyens de chauffages ont été réalisés, ou noter les indications de la notice descriptive du logement, ou encore selon les indications fournies par le propriétaire. Les éléments inconnus sont intégrés dans la méthode de calcul en fonction de la période de construction. Tous ces renseignements sont ajoutés dans le logiciel agréé par l'ADEME, et c'est l'algorithme réglementé qui effectue le calcul du résultat. Cet algorithme évolue en fonction des bases de données de l'ADEME, qui reçoit la totalité des diagnostics de performance énergétique réalisés par l'ensemble de la profession. 

Le résultat du DPE en méthode 3CL, dépend donc des éléments restitués soit par l'inspection avec ses limites d'investigation non destructive, et d'autre part par les informations communiquées par le propriétaire. Nous conseillons d'apporter au technicien lors de sa visite, le plus d'informations possibles afin de bénéficier du meilleur résultat possible.

Le résultat du DPE "Factures" réputé moins fiable dépend de la consommation d'énergie et de la surface du logement. Les consommations pouvant énormément varier en fonction des habitudes de confort et d'occupation , un logement pourrait très bien être classé B avec une famille présente pendant les 6 mois les plus chauds , et devenir classé F avec un occupant frileux, présent les 6 mois les plus froids de l'année. Cette méthode "factures" est appelée à disparaître prochainement au profit d'une méthode 3CL étendue. 

Le diagnostiqueur certifié vous donnera les recommandations et les conseils pour vous aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre du logement et le rendre moins énergivore.

Réforme du DPE en vigueur le 1er juillet 2021. 

Les disparités issues des calculs suivant la méthode facture, rendent très aléatoires les résultats sur les logements construits avant 1948. Le législateur a décidé d'engager uen réforme tendant à homogénéiser les DPE et seule la méthode utilisant les caractéristiques du bâtiment devrait permettre d'établir des rapports étiquetés. De ce fait il n'existera plus de DPE vierge, et les rapports seront comparable d'un logement ancien à un logement récent. Les normalisateurs n'ont pas encore dévoilé l'algorithme mais il utiliserait les bases de données de l'ADEME qui récupère tous les DPE réalisés depuis leur instauration. Le caractère opposable du DPE ne laissera donc pas la part à l'aléatoire. En savoir plus ici.

Durée de validité du DPE

La durée de validité du Diagnostic de Performance Énergétique est de dix ans, que celui-ci soit réalisé dans le cadre d’une vente ou d’une location.  Il devient caduque en cas de modification des caractéristiques du logement concernant la surface, les équipements de chauffage et les mofdifications de materiaux (murs, isolants, fenêtres, portes, combles etc...)

Enfin, pour être valable, le DPE doit comporter un numéro à 13 caractères attribué par l'ADEME. Ce numéro permet de vérifier la véracité du rapport sur le site de l'Observatoire des DPE. 

La réforme du 1er juillet 2021 va modifier les validités des DPE réalisés jusqu'au 30 juin. 

 

Quel intérêt portent les acquéreurs au DPE?

Il est évident que la première lecture est axée sur la consommation d'énergie et sa fameuse étiquette colorée en fonction de la classe du bien. Cette grille colorée de vert à rouge indique la conommation annuelle du logement par m² exprimée en kWhep/m².an (kilo Watt heure énergie primaire par m² par an). 

  1. Classe A pour une consommation annuelle inférieure ou égale à 50 kWh par m². Elle correspond à des Bâtiments très performants et est dificilement atteignable (RT 2012, maison passive, label BEPOS)

  2. Classe B pour une consommation annuelle comprise entre 51 et 90 kWh par m². Ce sont des logements basse consommation répondant aux exigences de la RT 2005 (bâtiments BBC). Pour atteindre ce biveau de performance le logement doit faire recours aux énergies renouvelables et être conçu pour l’étanchéité à l'air et bénéficier d'une isolation thermique renforcée. 

  3. Classe C pour une consommation annuelle comprise entre 91 et 150 kWh par m² .Ces logements correspondent aux standards de la RT 2005 utilisant une énergie de chauffage au gaz. 

  4. Classe D pour une consommation annuelle comprise entre 151 et 230 kWh par m². Ces logements correspondent aux standards de la RT 2005 utilisant une énergie de chauffage électrique, et le standard des logements chauffés aux énergies carbonées entre les années 1980 à 2000.

  5. Classe E pour une consommation annuelle comprise entre 231 et 330 kWh par m². Logements conçus avant les années 80.

  6. Classe F pour une consommation annuelle comprise entre 331 et 450 kWh par m². Logements conçus entre 1948 et 1973 (choc pétrolier).

  7. Classe G pour une consommation annuelle au delà de 450 kWh par m². Ce sont les fameuses passoires énergétiques.

Dans le rapport du DPE, l'acquéreur trouvera la consommation annuelle estimée exprimée en kWhef (kilowattheure énergie finale) et en kWhep (kilowattheure énergie primaire). La première définit la consommation utilisé pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire, et la seconde la consommation nécessaire à la production à la source. La différence étant les pertes entre l'utilisateur et le producteur (transport de l'énergie, défauts du réseau etc...). La seconde lecture doit être encouragée sur les gains potentiels dont peut bénéficier le bien. Votre rapport doit mentionner les recommandations d'amélioration énergétique. Ces dernières sont agrémentées d'estimations de gains sur la consommation et des efforts d'investissement et de retour sur celui-ci. 

Nos conseils pour le DPE: 

Si vous envisagez d'utiliser un ancien DPE, vérifiez qu'il est bien établi à votre nom. Dans la cas contraire, l'Assurance de Responsabilité Civile Professionnelle du diagnostiqueur ne pourra pas être utilisée. Vérifiez aussi qu'aucune modification n'a été réalisée depuis l'établissement du rapport en votre possession, il serait dommage de ne pas tenir compte du poêle ou du chauffe-eau récemment installé, ou dommageable de ne pas considérer l'aménagement d'une nouvelle pièce. Préparez la visite du technicien, en apportant le maximum d'information dont il aura besoin. Montrez lui la notice descriptive du bien (document remis par le constructeur où sont mentionnés les matériaux utilisés por la construction), les factures de consommation d'énergie, les factures de travaux touchant les caractéristiques thermiques (isolation des combles, fenêtres, isolation, radiateurs, chaudière etc...) Plus d'infos ici

Si vous avez une explication sur la consommation excessive ou modérée d'énergie, le technicien pourra la mentionner sur le rapport. Par exemple une famille qui vient d'avoir un bébé utilisera plus son chauffage et l'eau chaude sanitaire, ou bien l'utilisation quotidienne de la cheminée expliquera une faible consommation de gaz etc...

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, la méthode de calcul est téléchargeable ci-dessous. 

  Consultez notre grille tarifaire ou réalisez un devis gratuit en ligne.   

 

 

DPE Médan

 

Documents téléchargeables: 

  1. Fiche DPE 
  2. Aides financières rénovation énergétiques 
  3. Algorithmes Méthode de calcul DPE 3CL
  4. Comprendre la RT 2012

 

DPE et réchauffement climatique

 

 

certification et assurance

Diagnostiqueur
certifié par

Diagnostic immobilier Andrésy

Prestations
assurées par

DPE Andrésy
DPE Diagnostic immobilier à Vaux-sur-Seine

2018 © DPE - Diagnostic immobilier à Vaux-sur-Seine
Tél. : 01 84 25 60 10 - RCS : 825126923 - Mentions légales - Politique de confidentialité

Un site créé par
www.arobiz.com

Arobiz

Devis gratuit

Laissez vos coordonnées et notre équipe vous rappelle gratuitement !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de devis et de la relation commerciale qui peut en découler.